Rentrée solennelle à la Cour Suprême: la famille judiciaire au grand complet

La rentrée de la plus haute juridiction en matière judiciaire, administrative et de jugement des comptes ce jeudi 26 février 2015 dans la salle d’audiences d’apparat, marque la rentrée judiciaire sur l’ensemble du territoire camerounais. Ce rendez-vous est conforme aux dispositions de l’article 33 de la loi n°2006/016 du 29 décembre 2006 fixant l’organisation et le fonctionnement de la Cour suprême. Tel que précisé en son alinéa 1, « au début de chaque année judiciaire et au plus tard le 28 février, la Cour suprême tient, sous la présidence du premier président, une audience solennelle de rentrée à laquelle assistent en robe les chefs de Cour d’appel, des juridictions inférieures des comptes ».

Deux temps forts à l’ordre du jour. D’abord les réquisitions du procureur général près la haute juridiction sur un sujet de droit ; et ensuite le discours du premier président de la Cour suprême, porté sur le corps de la magistrature et les attitudes à adopter par les membres de cette profession, qui marquera l’ouverture de l’année judiciaire 2015 au Cameroun.
Présider cette cérémonie est une première pour Daniel Mekobe Sone, nommé premier président de la Cour suprême le 18 décembre 2014 par décret du président de la République à la suite de la session du Conseil supérieur de la magistrature tenu au palais de l’Unité.

Autre particularité de cette cérémonie, au banc du ministère public, l’arrivée à la tête du parquet général de Luc Ndjodo, nouveau procureur général près la haute juridiction. À noter également la présence de nombreux autres magistrats ayant intégré la Cour suprême au terme des travaux dudit Conseil.

Undefined